qualite.jpg

Sols et végétation

Abrité au nord par le Pic de Vissou (480 mètres), le terroir viticole de Cabrières a été aménagé peu à peu au pied des collines. La vigne occupe surtout les vallons drainés par la Boyne et ses affluents, et creusés dans les roches schisteuses. Dans un souci de qualité, le choix des cépages s'effectue en fonction de la nature et de la position de ces sols.

Nature des sols

Ici les sols se sont développés dans une région où la géologie est compliquée et de ce fait, ils sont de différents types. On trouve autour de Cabrières des sols assez variés : plus ou moins pierreux, plus ou moins argileux ou calcaires, avec ou sans fer, minces ou épais et aptes à retenir l'eau ou à être traversés par les racines des végétaux et de la vigne. Sur des sols peu épais, les racines de celle-ci peuvent s'insinuer dans les roches quand elles ne sont pas trop massives et aller chercher en profondeur un peu d'humidité. Le profil présenté sur les maquettes à l'intérieur de l'espace muséographique entre le Pic de Vissou et Vallarade, illustre schématiquement les relations entre la nature des sols, le relief et la géologie.

Végétation

Le couvert végétal a beaucoup évolué depuis la période où nos ancêtres exploitaient les gisements de cuivre de Cabrières. A l'heure actuelle, des bois de chênes verts sont surtout présents sur les schistes et les grès, couverts parfois d'un maquis riche en bruyères, plantes aimant les sols acides. Une garrigue basse recouvre mal calcaires et dolomies. De faibles surfaces de bois de pins ont été plantés près de Cabrières. La vigne est devenue la culture dominante. De nouvelles parcelles sont préparées ou prévues pour elle dans les secteurs favorables alors que les friches sont rares.